Mairie 05 58 51 15 37 info@ville-eugenie-les-bains.fr

La naissance d’Eugénie-les-Bains

« … que sa Majesté l’impératrice soit marraine de la nouvelle commune. En conséquence (l’assemblée) prie M. le Maire de déposer (…) la demande (…) de donner à cette nouvelle commune le nom auguste de Eugénie-les-Eaux… »
Extrait des conseils municipaux de Damoulens et Espérons 24/06/1860

L’ambitieux projet lancé quelques années auparavant prend un nouvel élan en janvier 1860. Le préfet se rend sur le quartier des Eaux. Il réalise un état des lieux et donne les instructions pour la future commune. Dès lors, les événements se précipitent.

En mars puis juin, les conseils municipaux sont appelés à se prononcer. La totalité d’Espérons est concernée ainsi qu’une partie de Damoulens, l’autre est rattachée à Bahus-Soubiran. Enfin, le quartier des Eaux de Saint-Loubouer complète l’assemblage. Le Conseil Municipal admet le principe et fixe le périmètre du quartier à annexer.

La question financière est résolue grâce à des souscriptions offertes par les habitants. Messieurs Dubalen et Brettes, propriétaires d’établissements de bains s’engagent par acte notarié à se porter solidaires souscripteurs et hypothèquent leurs biens. Le montant réuni est de 17411,50 frs.

Le dossier suit alors le cheminement de l’administration : conseil d’arrondissement, avis du sous-préfet, du préfet puis de conseil Général.

Enfin, par la loi du 8 mai 1861 signée au palais des Tuileries, la commune d’Eugénie-les-Bains est officiellement créée.

Eugénie-les-Bains il y a environ 80 ans et de nos jours

le début de la « Grand Rue »

L’Hôtel du Bois

Le milieu de la « Grand Rue »

La façade de l’église

Le pont sur le Bahus au parc des thermes

Façades des commerces

Une entrée du village

La Gare

Vue depuis le plateau sud

le début de la rue « René Vielle »

La Maison Rose

Le milieu de la rue René Vielle

La façade de l’église

Le pont sur le Bahus au parc des thermes

Façades des commerces

Une entrée du village

Un bâtiment communal

Vue aérienne